Citations 18 Thème: Jacques Chirac

 

In memoriam du Président de la République qui s’est éteint jeudi 26 septembre 2019

 

« Je n’ai jamais été de droite »

« Ce qui fait la force d’un homme ce n’est pas le pouvoir ; c’est le vouloir »

A propos de Margaret Thatcher : « Qu’est-ce qu’elle me veut de plus, cette mégère ? Mes couilles sur un plateau ? »

 

A un déjeuner chez un magistrat. Bernadette : « Jacques, êtes-vous conscient que vous vous reservez pour la cinquième fois ? »

Jacques, en s’excusant : « Mais je suis bien obligé d’en reprendre ! »

 

« Un chef, c’est fait pour cheffer »

« La volaille qui crie le plus fort est celle dont on arrache les plumes »

« Il n’y a pas de différend entre le ministre des finances (Sarkosy) et moi pour une raison simple : c’est que notamment s’agissant de la dépense, je décide et il exécute »

Salon de l’agriculture 2005 secteur des bovins : « Ce ne sont pas de bovins, ce sont des chefs d’œuvre »

Refusant de prendre part au conflit irakien : « On n’exporte pas la démocratie dans un fourgon blindé »

A propos de certaines accusations de financement : « Ce n’est pas qu’elles se dégonflent, c’est qu’elles font pschitt »

Face au réchauffement climatique : « « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs »

En voyage officiel à un paysan qui le félicitait sur sa bonne mine : « Ce n’est pas la mine qu’il faut voir ; c’est le crayon »

« Ma femme est un homme politique »

« En matière de politique internationale, on n retient mes propos que lorsque je dis une connerie »

« Un homme politique ne démissionne jamais »

« Trop de jeunes se croient sans avenir alors qu’ils sont sans objectif »

« Si j’ai soutenu Giscard ce n’était pas pour lui faire plaisir. Je n’ai jamais eu d’atomes crochus avec lui »

« Quand est-ce qu’on se tire ? C’est sinistre ici »

« Nicolas Sarkozy aura à cœur de conduire notre pays plus avant sur les chemins de l’avenir »

« Sceptique par nature et libéral par conviction, Edouard Balladur est un calculateur froid qui répugne aux emballements et aux coups d’éclat »

« Je n’aurai jamais d’explication d’homme à homme avec Edouard Balladur. Je ne l’ai d’ailleurs pas cherchée »

« Faites attention : la statistique est toujours la troisième forme du mensonge »

Tête à tête à la télé avec Mitterrand : « Ce soir, je ne suis pas le Premier ministre et vous n’êtes pas le Président de la république »

« De toute façon les merdes volent en escadrilles »

« Les moyens ne sont jamais adéquats quand le but est mal défini »

« Moi, je ne vois pas tout le temps la main de Mitterrand dans la culotte de ma sœur »

« Sarkozy, il faut lui marcher dessus. Et du pied gauche, ça porte bonheur »

« Finalement chaque homme n’agit qu’en fonction de la satisfaction d’un désir »

« On ne fait pas avancer un âne qui chie »

« Balladur ? Il adore astiquer les parquets des riches »

« Dès que je dis la vérité, personne ne me croit. Je suis bien obligé de mentir »

« Lorsque j’engage un combat, il ne me vient pas à l’idée que je puisse le perdre »

« Il faut en réalité que la sécurité qui est la première des libertés soit garantie à tous les Français,

où qu’ils habitent, et 24 heures sur 24 »

« Il n’y a pas d’actes sans volonté. Quand il n’y a pas de volonté, il n’y a pas d’actes »

« On attend tout de l’école, ce qui est le plus sûr moyen de ne rien obtenir d’elle »

« Je simplifie, mais il faut toujours simplifier les choses pour mieux les comprendre »

« L’histoire nous enseigne qu’une civilisation, pour garder la maitrise de son destin, doit se donner les moyens de sa sécurité »

« Pour moi, le patriotisme c’est l’amour des siens et l nationalisme la haine des autres »

« Mobilité et stabilité ne sont pas antinomiques : un cycliste n’est stable sur sa bicyclette qu’n avançant »

« Ça m’en touche une sans faire bouger l’autre »

« Le racisme, d’où qu’il vienne, est un crime du cœur et de l’esprit. Il abaisse, il salit, il détruit »

« L’Etat doit être un garant et non un gérant »

« Dans un environnement qui change, il n’y a pas de plus grand risque que de rester immobile »

« On fait des cadeaux avant les élections et on décide des impôts tout de suite après »

« On greffe de tout aujourd’hui : des reins, des bras, un cœur. Sauf les couilles. Par manque de donneur »

 

« Les anciens savaient que la clé des songes est aussi celle de l’équilibre et du bonheur et recommandaient la pratique de la sieste »

« J’apprécie plus le pâté et le saucisson que les limitations de vitesse »

« Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant

de l’histoire »

« Le pessimisme ouvre la voie à tous les renoncements »

« Il y a déjà tellement de jeunes qui sont vieux que ce n’est pas la peine de rajouter des vieux qui veulent jouer les jeunes »

« Le contact humain est le véhicule essentiel de la démocratie »

« L’espérance est un combat qui exige du cœur et de l’imagination »

« Quand le peuple perd l’espoir, sa colère finit toujours par s’exprimer »

« La montée des extrémistes, c’est toujours la sanction de l’inaction »

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.