Les Brèves du Fureteur 19

 

Le petit LU

Inventé par Louis Lefèvre-Utile en 1886, le fameux Petit Lu n’a pas subi la moindre modification depuis cette date. Sa composition demeure exemplaire dans sa simplicité : de la farine, du beurre, du sucre et du lait, un point c’est tout. Il est toujours apprécié des consommateurs qui en absorbent un milliard d’unités par an.

Mais la grande originalité du petit LU est son design qui lui aussi est resté le même depuis 1886 : c’est une référence au temps. Les 4 angles arrondis représentent le 4 saisons, les 52 dents sont les semaines de l’année et les 24 points du milieu les heures du jour. Même la découpe est allégorique car elle schématise un napperon de service à thé, boisson avec laquelle il était à l’origine destiné à être proposé.

 

Ray Kroc

Voilà un nom qui a priori ne vous dira pas grand ’chose, voire rien du tout. Pour vous mettre sur la voie, cet homme est à l’origine d’une enseigne de restauration rapide qui compte aujourd’hui plus de 35.000 établissements dans 119 pays du monde. Eh oui ! Ray Kroc est l’américain qui a fait de Mc Donald’s la plus grande chaine de restauration rapide au monde.

En deux mots, Kroc (1902 – 1984) a vent un jour que les frères Richard et Maurice McDonald lançait un nouveau concept de restauration, embryon de la restauration rapide. Flairant qu’il y avait là de l’argent à faire, Kroc s’associe aux frères McDonald et se spécialise dans la recherche de franchises pour développer le concept McDonald’s.

En 1961 il rachète l’affaire. Commence alors pour Kroc, désormais seul maître à bord, une carrière fulgurante qui fit bondir le nombre d’établissements de 228 en 1961 à 8.300 dans 34 pays l’année de son décès. Succès assorti bien sûr d’une solide fortune personnelle.

L’histoire de la réussite de Kroc pourrait s’arrêter là, mais ce serait faire l’impasse sur la principale composante de cette dernière. La voici. A l’occasion d’un passage à l’université de Harvard, il pose la question à une classe d’étudiants de savoir « dans quel type de business se trouve McDonald’s ». Et les élèves de répondre « restaurants », « franchise »… Que nenni ! « Je ne suis pas dans le business du burger, mais dans celui de l’immobilier » trancha Kroc.

Pour Kroc, la partie restauration est parfaitement au point et marche toute seule. Les franchises lui rapportent de l’argent frais qu’il utilise pour acquérir des emplacements prestigieux, difficilement trouvables en franchise, pour le renom de son enseigne. Du burger à l’immobilier, il n’y avait qu’un pas que Kroc eut l’astuce de franchir. Pour mémoire, fin 2015, 17% des établissements en exploitation sont la propriété de McDonald’s.

 

Olives

Horribile auditu : les olives noires que l’on trouve dans le commerce, notamment en boîtes, seraient obtenues en colorant en noir des olives vertes. Les américains seraient des spécialistes de la transformation. Le procédé reviendrait bien meilleur marché que d’attendre que l’olive verte ne murisse naturellement, et donc devienne noire, sur l’arbre.

Quant au goût, il n’y a pas photo : l’olive noire industrielle est moins goûteuse et plus granuleuse que la noire naturelle.

 

Napoléon

15 août 1969 : 200 ème anniversaire de la naissance de Napoléon. Le président Pompidou, qui succède à de Gaulle démissionnaire le 28 avril, voulait que la fête soit grandiose. Et elle le fut. Avec un flot de manifestations historiques et culturelles.

15 août 2019 : 250 ème anniversaire de l’Empereur. Le président Macron shunte l’évènement. Les médias, aux ordres, gavent le bon peuple de France avec les distractions sulfureuses de Jeffrey Epstein, l’héroïque traversée de l’Atlantique de Greta Thunberg « le visage juvénile de l’urgence climatique » ou le mystère de la disparition de Steve à Nantes.

Napoléon ferait-il de l’ombre à notre président ?

 

Whisky

Des chercheurs de l’université de Glasgow viennent de mettre au point un dispositif pour tester l’authenticité d’un whisky donné. Cela consiste en un damier constitué de minuscules morceaux d’or et d’aluminium. Au contact avec l’alcool, les métaux renvoient une lumière dont l’analyse permettra d’établir un profil statistique du whisky testé.

Cet instrument est destiné à rendre de multiples services nos seulement pour les opérations de contrôle de qualité, mais aussi pour lutter contre le commerce florissant d’alcools de contrefaçon. Par exemple plusieurs bouteilles de whisky censées être de très grande valeur se sont avérées être fausses.

Ultérieurement, cet instrument pourrait être utilisé pour des tests de sécurité alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.