Les Brèves du Fureteur 20

 

Ile flottante

Un informaticien français établi en Côte d’Ivoire vient de joindre l’utile à l’agréable en créant une ile flottante dans la lagune d’Abidjan. L’utile, car les supports de cette structure sont les milliers de bouteilles plastique flottant à la surface des eaux récupérées et enfermées dans des caissons. L’agréable car le résultat est un petit complexe touristique comportant deux bungalows, un bar restaurant et une piscine. L’électricité est fournie par des panneaux solaires.

L’ensemble n’est pas pour autant totalement autonome et écolo. Il dépend en effet de le terre ferme pour l’approvisionnement en eau et les eaux usées sont rejetées directement dans la lagune, mais cela n’empêche pas le concepteur d’espérer que son invention sera reprise en raison de son rôle dépolluant. « Ce qui est beau dans cette idée » dit-il « c’est qu’on transforme quelque chose de négatif, la pollution avec des bouteilles plastique, en quelque chose de positif ».

D’après Le figaro éco du 26/08/2019

 

Grenouille

Pas encore aussi grosse que le bœuf mais sur la bonne voie. Début 2018 des chercheurs qui arpentaient les berges de la rivière Mpoula, dans l’ouest du Cameroun, ont découvert le repaire de la plus grosse grenouille du monde connue à ce jour. Il s’agit de la grenouille goliath, 34 cm de long pour 3,3 kg et capable de sauts en hauteur de 3 mètres.

Pour protéger sa progéniture, cette grenouille et capable de créer dans le courant de la rivière des piscines circulaires protégées de 1,4 m de diamètre nécessitant le transport de grosses pierres. Le maître d’œuvre de l’opération est le mâle qui l’effectue en 5 jours. Qui dit mieux ?

D’après Le figaro du 11/09/2019

 

Resourceries

Une resourcerie est un lieu où sont collectés dans un secteur donné les objets et matériaux dont leurs propriétaires n’ont plus besoin. Les objets qui peuvent être remis en état le sont pour valorisation et revente à petit prix. L’activité d’une resourcerie s’inscrit dans le schéma de gestion des déchets du territoire.

Il est intéressant de souligner que de nombreuses resourceries jouent un rôle lié à l’insertion par l’activité économique ce qui leur donne une dimension sociale. Un exemple valant mieux qu’un long discours, la ressourcerie de Perpignan est une association d’insertion très active qui se trouve 1245 avenue du Languedoc et dispose de son propre site internet. Elle figure sur la liste des services publics de la ville.

Comment fonctionne-t-elle en pratique ? Les habitants de Perpignan et de ses environs qui ont quelque chose dont ils veulent se débarrasser prennent rendez-vous avec le service de ramassage des encombrants de la ville. Ce service remet toutes ses collectes à la resourcerie.

Ne soyez donc pas surpris si en vous rendant à la resourcerie vous tombez sur le petit meuble dont vous vouliez vous débarrasser qui aura trouvé une nouvelle jeunesse dans les ateliers de la structure. Bon à savoir : afin d’éviter de faire de l’ombre aux commerçants locaux en raison des bas prix qu’elle pratique, la resourcerie est interdite de publicité.

 

Œuf mayo

Voilà une entrée bien française que l’on pensait tombée en désuétude dans la restauration de qualité mais qui, contrairement à toute attente, jouit actuellement d’un regain de popularité sur les tables de la capitale. C’est du moins ce que font ressortir deux enquêtes récentes diligentées par Le figaro.

Dans la liste des « 100 plats à goûter au moins une fois dans sa vie à Paris », l’œuf mayo s’inscrit en effet à la 18éme place dans le classement général et à la seconde place à la rubrique « Plats de mémoire » juste derrière le canard en 2 services de la Tour d’Argent et avant le welsh rarebit du café de flore. Rien que ça. Et l’établissement détenteur de cet honneur est la brasserie Voltaire dans le 7éme arrondissement.

Pour en savoir un peu plus sur ce plat il suffit de consulter une autre enquête du Figaro consacrée exclusivement à l’œuf mayo dans la restauration parisienne. Et là on trouve effectivement l’œuf mayo de la brasserie Voltaire caracolant en tête du classement avec la jolie note de 18/20. Mais en vous rendant sur place pour le déguster, deux grandes surprises vous attendent. Tout d’abord il est appelé sur la carte « l’œuf James » en référence à un critique d’art américain qui en raffolait et ensuite son prix : 0,90€, qui détonne complètement dans cet établissement plutôt cher et demeure  inchangé depuis le passage à l’euro.

Chez les 9 autres restaurateurs objet de l’enquête, le prix de l’œuf mayo est plus actualisé qu’au Voltaire, voire suractualisé, comme à l’enseigne D’chez eux qui pointe à la dixième place avec 13,5/20 mais à la première en prix avec l’œuf à 9,50€.

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.