Les Brèves du Fureteur 21

 

Spiritueux

Pour beaucoup, le mot spiritueux correspond à un monde de boissons alcoolisées sans limites bien définies. Pour y voir plus clair dans cette galaxie de produits, sachez que l’on peut regrouper les spiritueux en 44 familles.

Les spiritueux sont obtenus par distillation, par macération ou par infusion. Leur degré alcoolique doit être supérieur à 15° et pourrait aller en théorie jusqu’à 100° mais en réalité on en trouve rarement dans le commerce à plus de 50 / 55°car au-delà l’alcool occulte les qualités gustatives du produit.

Ce sont les produits obtenus par distillation qui ont la plus forte teneur en alcool. Entrent dans cette catégorie ce qu’on appelle dans le jargon de la profession les alcools bruns (cognac, armagnac, whiskies…) qui acquièrent leur couleur par vieillissement en fûts de chêne et les alcools blancs (eaux de vie de fruits, gin, vodka…) qui sont commercialisés à la sortie de l’alambic ou qui sont laissés à vieillir sous verre pour rester incolores.

Les anisés sont obtenus par macération : on laisse les plantes  -dont l’anis- macérer dans de l’alcool quasi pur parfaitement neutre et pour la mise en marché on ramène la macération à 45 / 50° par adjonction d’eau.

Les liqueurs peuvent être fabriquées de différentes manières mais ont toujours 3 composants : alcool, sirop de sucre et aromatisation (de préférence naturelle).

 

Tapas espagnoles et bouchon lyonnais

En espagnol, « tapa » signifie « couvercle » du verbe « tapar » « boucher ». Comment les espagnols sont-ils passés de « boucher » à « bouchée apéritive » ? Les légendes abondent. Deux sont même de source royale et ont comme acteur principal à 7 siècles d’intervalle deux rois, qui plus est, deux Alphonse : Alphonse X au 13ème siècle et Alphonse XIII au 20ème. Dans les deux cas, nourriture et vin sont associés. Dans le cas d’Alphonse XIII, sa majesté aurait fait halte dans une auberge pour prendre un petit encas à la terrasse de l’établissement. L’aubergiste lui aurait apporté un plat de charcuterie et versé un verre de vin et pour protéger le nectar d’un petit nuage de poussière aurait « bouché » le verre avec une tranche de jambon. La tapa était née !

De la « bouchée » espagnol au « bouchon » lyonnais in n’y a qu’un pas mais l’origine de ce dernier n’a rien à voir avec l’Espagne. A Lyon, les cabaretiers avaient l’habitude de signaler leur établissement avec une botte de rameaux ou de branchage une boule ou « boische » en vieux français, mot dont le diminutif est « bouchon ». Mais si le bouchon lyonnais n’a pas de sang bleu dans les veines, question « bien manger et boire bon », il soutient aisément la comparaison avec les « posadas » et autres lieux de restauration espagnols.

 

Sky News Brexit Free

Une des conséquences du Brexit est qu’il est venu à bout du légendaire flegme britannique. Un récent sondage montrait en effet que 30% de la population avait cesser de s’informer et que 70% de ces 30% se bouchait les oreilles et se masquait les yeux par lassitude du monothème.

Pour autant nos voisins d’outre-manche n’ont pas perdu le sens de l’humour. La preuve : ils viennent de lancer Sky News Brexit Free une chaîne de télévision qui traitera de tout à l’exception du Brexit.

Nous inspirant de cette géniale initiative, je pense qu’en France une nouvelle chaîne télé qui ne traiterait que des fake news à l’exclusion de tout autre sujet aurait vite fait de faire exploser l’audimat.

 

Bonjour à tout !

Dans le cadre de la soumission à la bien pensance, Air Canada vient d’interdire à son personnel volant d’utiliser « Mesdames, Messieurs » durant le service. Dorénavant donc, les passagers seront accueillis à bord par une formule du genre : « Bonjour tout le monde ! Bienvenue à bord ! » ou encore : « Bonjour à tout » (et surtout pas à tous !).

S’agit-il d’une soumission ou d’une hystérie collective ? « Les deux, mon commandant » répond l’hôtesse qui ne sait même plus à quel genre elle appartient « je ne sais même plus comment me parler à moi-même, capitaine » dit-elle avant de s’effondrer en larmes.

D’après Boulevard Voltaire du 17/10/2019

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.