5 conseils pour se motiver

 

La motivation est essentielle pour la réussite et par là même un puissant levier de développement personnel. Mais se motiver n’est pas toujours évident. Faute d’un fil directeur on risque souvent de s’égarer ou de se disperser pour finalement n’aboutir à rien. Et de baisser les bras, de se replier sur soi dans l’espoir, bien incertain, d’un miracle.

Voici donc 5 conseils pour mener une motivation à bon port.

1°) Apprenez à vous motiver.

Cela commence par bien faire la distinction entre les motivations quasi automatiques qui gèrent notre vie quotidienne telles que manger ou boire lorsque nous avons faim ou soif et les motivations qui poussent à faire quelque chose qui sort de la routine, sachant que ce quelque chose n’est ni irréaliste ni un défi. Au mieux ce dernier peut être relevé par une motivation, mais il ne saurait être un but.

On peut mener de front plusieurs motivations mais plus elles sont nombreuses moins grandes sont les chances de les mener à bien. Ayez en tête le dicton stipulant qu’il ne faut pas chasser plusieurs lièvres à la fois. Soyez réfléchis, posés.

Ne perdez jamais de vue que la motivation se cultive. Commencez par des choses simples, par exemple prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ce qui de surcroît est excellent pour la santé.

 

2°) Fixez-vous un objectif.

Pour déterminer votre objectif, vous avez le choix entre motivation intrinsèque et motivation extrinsèque. Dans la motivation intrinsèque, l’objectif vient de l’intérieur. Vous décidez par exemple de vous inscrire au prochain marathon de Paris. C’est très bien de vous imaginer franchissant la ligne d’arrivée, c’est stimulant. Mais ne sous estimez pas pour autant le dur entraînement indispensable pour réussir.

Dans la motivation extrinsèque l’objectif vous est fourni par l’extérieur. Et la réussite se traduit généralement par une récompense matérielle. Par exemple une prime spéciale pour le salarié d’une entreprise qui se sera particulièrement distingué. Ou la coupe gagnée par un sportif lors d’une compétition.

Dans le premier cas on se fait plaisir ; dans le second, il y a un résultat matériel, tangible.

 

3°) Evaluez le niveau de votre motivation.

Cette évaluation se fait à partir de trois éléments clés :

* Estimation de la valeur du résultat potentiel. Si je réussis, qu’est-ce que ça va me rapporter? Quel enrichissement intellectuel ou matériel ?

* Importance du rôle à jouer pour l’obtention du résultat. Dans quelle mesure suis-je capable de mener seul ma démarche ?  Puis-je m’affranchir de toute aide extérieure ?

* Estimation des compétences. Suis suffisamment armé pour atteindre mon objectif ? Ai-je besoin d’approfondir certaines de mes connaissances ?

Plus la réponse à ces questions se révèlera positive, constructive, plus grande sera votre motivation.

 

4°) Evitez la procrastination.

La procrastination consiste à remettre au lendemain, voire au surlendemain ou aux calendes grecques, ce qu’on ne fait pas le jour même pour des raisons plus ou moins valables suggérées par notre mental toujours partisan de la loi du moindre effort.

Sauf cas de force majeure, il est fortement déconseillé de différer la conduite d’un projet. En effet, la procrastination non contrôlée génère insidieusement l’abandon, le renoncement, le retour dans ce que d’aucuns appellent la « zone de confort » de l’être humain.

Se motiver, c’est avoir l’esprit de suite, la volonté de l’effort.

 

5°) Anticipez le résultat.

Abstraction faite du travail, des efforts à fournir, la réussite d’une motivation tient beaucoup à la visualisation du résultat escompté. Le mental joue un rôle au moins aussi important que le physique. Cela implique un certain état d’esprit.

L’acharnement par exemple est absolument à éviter car plus on s’acharne plus on voit d’obstacles et comme en vertu de la loi de l’attraction imaginer un obstacle fait qu’il se réalise effectivement on se démotive complètement.

En revanche, plus l’on est calme, posé, détendu tout en restant réaliste, plus l’on visionnera nettement le résultat attendu et partant sa concrétisation effective, toujours selon la loi de l’attraction.

« Tout ce que l’esprit peut concevoir et croire, il peut le réaliser » Napoleon Hill.

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.