arthrose

Comment vivre avec son arthrose

L’auteur de ces lignes fait partie de cette masse de la population touchée par l’arthrose à mesure qu’elle avance en âge. Or il est de notoriété publique que cette maladie est, dans l’état actuel d’évolution de la médecine, quasi incurable. Il faut donc faire avec mais en essayant tout de même de freiner l’évolution, voire de reconstituer quelque peu le cartilage.

Rappelons en effet que l’arthrose résulte de la dégénérescence du cartilage de certaines articulations (hanche, genou, nuque…) et que les douleurs ressenties sont dues aux muscles reliés à ces articulations qui sont gênés dans leur fonctionnement.

 

Une panoplie de palliatifs

Si l’on veut éviter la douleur, les infiltrations sont la réponse mais leurs effets sont temporaires et en aucun cas ne reconstituent le cartilage.
L’industrie pharmaceutique et une kyrielle de pseudos guérisseurs miracles proposent de nombreux traitements dont les résultats sont généralement inversement proportionnels à leur coût sans compter qu’ils peuvent être nuisibles pour l’organisme.

 

Massages et plantes

A la suite de multiples essais, il s’avère au final que les traitements les plus naturels et les plus efficaces pour traiter l’arthrose sont les massages et les plantes.
Les masseurs jouent beaucoup sur les étirements qui permettent de décontracter les muscles associés aux articulations et de dégager les cartilages. A ce sujet, il existait autrefois des dispositifs mécaniques permettant d’étirer les zones malades mais ces dispositifs, qui pourtant avaient fait leurs preuves, sont tombés en désuétude.

Un rôle prépondérant pourrait revenir aux plantes si les grands laboratoires pharmaceutiques ne mettaient pas les bâtons dans les roues des herboristes, mais il est assurant de voir de nouveaux laboratoires se spécialiser dans les médecines naturelles en présentant les mêmes garanties que les grands noms de la pharmacopée chimique.

…..

Actuellement, les rares herboristeries qui subsistent, et qui d’ailleurs attirent de plus en plus de patient -un signe qui ne trompe pas sur le retour au naturel- sauront indiquer les plantes les plus appropriées au type d’arthrose à traiter.

Suivre par Email
Facebook
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse Email ne sera jamais diffusée.